Qui êtes-vous?

J’aime cette phrase attribuée à Oscar Wilde: “Donnez un masque à un homme et il vous montrera son vrai visage“. Je crois que c’est vrai. C’est aussi une réalité sur le Net: Il est possible de surfer en “mode caché / navigation privée”. Bon, ce n’est pas tout à fait vrai, puisque tout ce qui est fait via un ordinateur sur le Net est d’office mémorisé quelque part sur un serveur.  Mais je crois quand même que la réalité, c’est que tous les fantasmes peuvent trouver une réalisation dans le fait d’être caché de la vue des autres, de ne pas être reconnu. C’est dans ce “caché” que nous dévoilons un visage plus vrai de nous-mêmes. Et ça, ce n’est pas nouveau, c’est une réalité depuis la nuit des temps. “Rien de nouveau sous le soleil” disait Qohéleth.

Moi, ce qui me parle dans cette réalité, quand je médite un peu sur le texte biblique, c’est que Dieu nous veut justement aussi quand on est en mode “caché”. Matthieu 6.6 qui est souvent dans ma pensée nous le rappelle:

Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra.” (Matthieu 6.6)

J’y vois que Dieu nous veut en tant que “qui es-tu vraiment?”, “vas-y, joue franc jeu avec Moi!“. Alors que nous sommes tous (je pense) en recherche constante de notre identité, tellement il est difficile de faire le tour de chacune de nos complexités, dans la rencontre de Dieu, ce “qui es-tu?” prend son sens: Je crois que Dieu nous apprend qui nous sommes, il façonne notre identité… Et il nous rappelle d’abord et sans cesse que ma plus grande identité est celle qui commence par “je suis son fils/sa fille, et donc…

A méditer…

Print Friendly, PDF & Email

2 réflexions sur « Qui êtes-vous? »

  1. Cher Patrick,
    Ce n’est pas très chic de ta part de nous laisser terminer ton article ! Tu nous laisses sur notre faim. Oui, bon, c’est une méditation,…nous aussi nous pouvons faire un effort de méditer et peut-être trouver la réponse à notre identité cachée, complexe…. En dire plus, c’est peut-être te dévoiler, enlever un voile, c’est enlever le flou, encore une couche, on commence à distinguer, à reconnaître…., donc je m’arrête là aussi…

    1. Excellente analyse! Je ne m’en fais donc pas pour ta méditation qui te permettra d’aller beaucoup plus loin que cette petite réflexion… 🙂

Répondre à De Coster Daniel. Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*