Syndrome de l’autruche?

Peut-être que je me trompe, mais j’ai l’impression qu’on est tous atteints du syndrome de l’autruche, mais pas tous dans les mêmes circonstances. Vous savez, cette capacité à entendre quelque chose, mais à vivre comme si on ne l’avait pas entendue. Tête dans le sable. Je ne veux pas voir, je ne veux pas entendre, je ne veux pas savoir.

Déni.

C’est vrai dans tellement de contextes:

  • Pour la bonne gestion de mon budget, je ne devrais pas… mais j’ai décidé de ne pas savoir.
  • Pour ma santé, je ne devrais pas… mais…
  • Pour l’exemple laissé à mes enfants, à ceux que j’aime, je ne devrais pas… mais…
  • Pour la survie des espèces vivantes sur cette planète…

On pourrait multiplier les exemples.

Je ne veux pas faire un long article. Je veux juste partager ma réflexion sur le sujet: Et si j’essayais d’être plus conscient de tout ce qui se passe autour de moi?

Proverbes 1.5 (Darby) : “Le sage écoutera, et croîtra en science, et l’intelligent acquerra du sens”.

Si j’écoute bien ce verset, celui qui est déjà sage doit encore progresser. Il est question d’écouter et non de croire qu’il détient déjà toutes les réponses, qu’il sait. Il faut une fameuse ouverture d’esprit pour ça… il faut une vraie sagesse.

Est-ce que je n’ai pas déjà la tête trop profondément dans mon sable (avec mes idées pour seule résonance dans mon petit crâne) pour entendre les autres, Dieu?

A méditer (ou pas?)…

Print Friendly, PDF & Email

Une réflexion sur « Syndrome de l’autruche? »

  1. Hélas , c’est souvent le cas, il faut le reconnaître. Merci pour cette méditation emprunte de sincérité sur nous même. On pourrait aussi mentionner la TAUPE. Ne dit on pas « myope comme une taupe ». Comme elle, nous avons du mal à voir de loin…..une autre illustration de notre manque de perspective, de sagesse…Quand les animaux nous enseignent….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*